Mes racines prennent le soleil mais les feuilles protègent ma tête  et me caressent gentiment au moindre coup de vent.  J’ai l’air jeune mais je crois bien que cela fait quarante ans que je suis là.   J’ai vu de petits enfants jouer sous mes branches et maintenant je les revois, plus grands, qui promènent leurs propres enfants….               Mais là j’ai peur, j’ai peur et je prie, car je sais que la ville s’agrandit, un jour peut-être des hommes viendront, des tronçonneuses sous le bras et ils me découperons en petits morceaux ,sans aucun scrupule, serais-je alors brûlée dans une cheminée ou transformée en meubles, j’aimerais alors habiter dans une famille que je connais…LC_bench_cooper

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s