C’était un petit nuage qui ne supportait plus le vent froid, il s’était réfugié dans la grande salle d’un musée,là il se sentait très bien, il avait décidé de ne sortir que quand l’été serait venu…Oh il n’avait jamais été trop méchant ! c’était juste un petit nuage blanc.                    Au mois d’août, aux jours les plus chauds, beaucoup le verrait même arriver avec soulagement…N’empêche qu’il s’ennuyait un peu, personne ne venait jamais dans cette salle, il espérait qu’un jour une nouvelle exposition s’installerait.                                               Enfin un beau matin son souhait se réalisa; les oeuvres dEugène Boudin emplirent la salle, il vit tant de ses semblables sur les toiles, que son émotion fut trop forte et qu’il fondit en  larmes de pluie puis disparu dans une  flaque  d’eau toute brillante…

 

Publicités

5 commentaires sur « Le nuage frileux »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s