Jolie fille, lorsque ma cousine Catherine prenait le bus ou le métro, elle avait la bonne parade pour dissuader les dragueurs importuns de l’approcher;elle se trouvait soudain prise de tics abominables accompagnés de grommellements inquiétants, aussitôt le type reculait et allait s’asseoir plus loin…    L’ennui c’était qu’elle devait continuer son cirque jusqu’à la descente de l’individu !                       Lorsqu’à mon tour j’atteins l’age fatidique qui attire les garçons comme les ours sont attirés par le miel, je voulu à mon tour essayer cette technique, hélas, impossible de ne pas éclater de rire, ce qui gâchais tous mes effets…50624d71-72d1-4f1c-a7f4-7c204523be56_JDX-2x1_WEB

Publicités

8 commentaires sur « Pour repousser l’assaillant »

  1. Eh bien « chien » devait être à la mode car je me souviens que lorsqu’on faisait une bretelle de l’autoroute sur mon chemin, tous les jours j’avais droit à des coups de sifflets de la meute d’ouvriers et je râlais car il y avait des planches ici et là pour permettre de passer au-dessus de trous ou de débris, et j’ai le vertige donc ça les faisait siffler encore plus. Un jour, excédée, j’ai toisé celui qui était le plus près de moi et lui ai dit, haineuse « espèce de chien! » 🙂

    Je regrette pour les chiens.

    Mais j’ai eu la paix, après ça…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s