Ce soir nous rejouons à Donges, « les sorcières de Salem », je suis Sarah Good, la sorcière, et je n’ouvre la bouche que lorsque je demande la charité, je suis la première a apparaître, après l’insuccès de cette quête je rejouins sagement mon petit banc,d’une cruelle dureté! Je reste sur scène pendant tous les actes, car je dois transmettre toutes les émotions qui passent dans le jeu des acteurs; la peur,la jalousie, la moquerie etc…Toujours sous un projecteur, il est hors de question de me gratter le nez, de tousser ou de bailler! En plus, je n’ose même pas bouger aux changements de décors de peur de tomber dans la demi obscurité, et de me casser encore quelque chose…Enfin j’aime beaucoup ça! excusez-moi je n’ai qu’une photo, toujours la même, j’espère en avoir d’autres bientôt…2016-sorcieres-de-salem-sebastien-lamothe-212

Advertisements

6 commentaires sur « Trois heures sur mon petit banc dur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s