Délurées, rigolotes, ce sont souvent de sacrés numéros les jeunes filles de maintenant!Elles se déplacent en bandes et on dirait qu’elles n’ont peur de rien. Est-ce que c’est pour se sentir un bloc invincible qu’elles restent ainsi groupées?                      Ma petite dernière vivait ainsi, toujours fidèle à ses copines  de primaire, de collège, de lycée et de fac, elles se retrouvent encore très souvent à Paris ou elles travaillent toutes.  Certaines commencent à avoir des bébés, mais cela ne changent rien à leur amitié. C’est remarquable je trouve, moi j’étais totalement différente; je papillonais de garçon en garçon juste fidèle à ma grande amie d’enfance…1

Advertisements

4 commentaires sur « « A l’ombre des jeunes filles en fleur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s