Elle avait souvent le regard rêveur ma mère, doux et rêveur…Elle avait horreur d’être prise en photo, mais son visage reste enregistré à jamais dans ma mémoire.                                                         Petite dernière, je n’étais pas désirée, ma mère m’a avoué n’avoir jamais été malade que pour moi!     Ce  qui ne l’a pas empêchée d’être une maman douce et tendre tout au long de sa vie. Je l’ai toujours vue entourée de fleurs, elle aurait préféré se priver de manger que de ne pas avoir de fleurs dans sa maison. Avant ma naissance elle a connu la guerre et ses trois premiers enfants n’ont jamais manqué de rien , elle se levait dés l’aube pour faire du feu dans la cheminée et braver des hivers très froids,  elle ne se plaignait jamais et prenait les vicissitudes de la vie avec humour et courage. J’aurais aimé qu’elle vive jusqu’à cent ans, mais elle est toujours présente dans mes rêves…un-artiste-russe-a-lidee-lumineuse-demporter-sa-lune-avec-lui-pour-faire-le-tour-du-monde-une

Publicités

18 commentaires sur « Le regard de ma mère »

  1. je pense souvent à ma mère, à la fin elle était méconnaissable
    mais heureusement, l’image qui m’est resté est quand elle était souriante

    Mooi aussi mon bébé n’est pas arrivé au bon moment et il fait des blagues avec cela, car il sait que je l’aime vraiment beaucoup, il est ma petite douceur et malgré le conflit entre les enfants
    il est le préféré de tout ses frères et de sa soeur

    Aimé par 1 personne

  2. Magnifique hommage d’une fille à sa maman !
    J’ai la chance d’avoir toujours ma mère en vie ( avec quelques ennuis de santé bénins ) .Elle n’a pas toujours été heureuse ( mon père était alcoolique et violent ) , mais a toujours pris soin ,veillé sur nous ( nous étions 4 et j’étais l’ainé )

    Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai hélas pas eu la chance d’avoir de bonnes relations avec ma mère mais le temps aidant, j’ai fini par comprendre que souvent, les parents font ce qu’ils peuvent et sans méchanceté. Un jour, après avoir compris cela, j’ai écrit le poème ci-dessous et tout de suite après, j’ai ressenti un grand soulagement :

    Pourquoi Maman ?

    Dans ta tenue bien propre je te revois,
    Lèvres pincées, regard dirigé vers moi,
    Et j’attends la claque qui va tomber
    Pour une faute commise, laquelle ? je ne sais pas.

    Pourquoi maman ne m’as tu pas parlé ?

    Pour fuir ce monde dans lequel je suis née,
    Des rêves à la pelle je me suis inventés,
    Rêves tous plus beaux les uns que les autres,
    Mais qui me tenaient loin de la réalité.

    Pourquoi maman ne m’as tu pas expliqué ?

    Lorsque plus tard j’ai fait mes premiers pas,
    Dans la vie d’adulte que je ne connaissais pas,
    Toutes les erreurs possible je les ai commises,
    N’ayant aucune idée des choses permises.

    Pourquoi Maman n’étais tu pas à mes côtés ?

    J’ai eu moi aussi deux beaux enfants,
    Deux fils a qui je voulais tout donner,
    Tout ce que je n’avais pas eu,
    Tout ce qui me manquait.

    Pourquoi Maman n’ai-je pas réussi ?

    C’est peut-être pour cela qu’alors j’ai compris,
    Qu’être mère est une très lourde charge,
    Qu’on mêne rarement à bien quel que soit notre âge,
    Et que ce savoir n’est jamais acquis.

    Depuis longtemps déjà tu es partie,
    Et comme nous n’avons jamais pu nous parler,
    Toutes ces choses je ne te les ai pas dites,
    Et aujourd’hui je voudrais te crier :

    Je t’aime Maman. !Yaël

    poème écrit en mai 2011 pour la fête des mères

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s