Tous les dimanches, à onze heures pétantes nous devions nous rendre à l’église « sainte Jeanne de Chantale » dans leXVI ème arrondissement de Paris ou j’hibernais. Ma mère, mes soeurs et moi étions obligée de porter un foulard, mes cheveux étant très rebelles, ma mère me serrait la tête à mort pour qu’il ne glisse pas pendant la messe; du coup je n’entendais plus grand chose, mais il est vrai qu’à l’époque la messe se disait en latin.  J’avais néanmoins envie d’entendre le sermon et me dégageait une oreille en douce!

Advertisements

5 commentaires sur « La tête serrée comme un oeuf de pâques »

  1. Ah, le sermon du prêtre, c’est comme une impro de guitare sur le solo de « let it be », on attends quelque chose d’extraordinaire mais c’est rarement à la hauteur. Enfin parfois on entend autre chose de des banalités. Mais je vais trop rarement à la messe pour l’ouvrir vraiment.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s