Ils me font trop pitié ces arbres des villes, impossible d’étendre leurs racines dans le béton,         quelle torture! comme celle des chinoises autrefois, les pieds bandés dans de minuscules chaussures.   Lorsque je passe sur ces trottoirs défoncés, il me semble entendre des appels au secours;                                « on étouffe!  délivre-nous! » hélas, je ne peux rien faire! Il n’empêche que vous avez dû déployer une force herculéenne pour arriver ainsi à soulever le béton! Ce qui prouve que la nature a souvent le dernier mot….9357353652129 Regardez donc aussi cette petite fleur bien courageuse!

Advertisements

3 commentaires sur « Des racines à l’étroit »

  1. Bonsoir
    Moi aussi , je vis dans un petit village perdu ( je suis né aussi dans un petit village ) et la nature garde ses droits : Des forêts , des champs à perte de vue et de belles forêts …..Bien entendu , par contre il n’y a qu’un petit super marché et une épicerie . Et comme je ne peut me déplacer en auto , je dépends de mon fils pour ce qui est de longs déplacements.
    F.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s